Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Soin : les retours le 16/5/2013, 08:51

Saelia

avatar
Il y a eu pas mal de messages dans le post sur le retour de règles concernant le soin.

Pour plus de faciliter de clarté, je propose que nous poursuivions ces discussions ici. (ça facilitera également le travail des orgas s'ils veulent tenir compte des remarques)

Pour ceux qui débarquent, voici un copié/collé des messages précédents :

Giuseppe Garibaldi a écrit:En tant qu'hospitalier et après discussions avec des joueurs et des orgas. L'idée d'une réduction du temps de récupération après chirurgie d'une journée, à 6 heures, semblait une idée intéressante.

eriamelo a écrit:Un peu le même avis il faudrait revoir ou bien précisé ce qu'on entends par demi-journée et journée (notre demi-journée ayant eu tendance à ne faire que 8 heures)
Une division par 2 semblerait une bonne idée (6 heures pour le soins de deuxième niveau 12 heures pour le soins de sortie d'agonie) cela donnerait un peu plus de jeu aux persos orientés combat.

Préciser la notion de jouer en rp la localisation de blessure alors que les règles parlent de points vie non localisés. On a vu beaucoup de personnages fuir comme des lapins malgré des coups portés aux jambes.


Althyr O'eirn a écrit:Quelques idées pour aider à améliorer les règles :

Idem que ci dessus : mieux préciser les règles d’égorgement/achever et les durée de repos suite à un soin. A la vue de l'intensité et la fréquence des combat (très bien et équilibrées soit dit en passant) diminuer les durées de récupération pourrait être profitable : entre 4 et 8 heures suivant la gravité de la blessure je pense.


lenthe a écrit:
Giuseppe Garibaldi a écrit:En tant qu'hospitalier et après discussions avec des joueurs et des orgas. L'idée d'une réduction du temps de récupération après chirurgie d'une journée, à 6 heures, semblait une idée intéressante.

La chose a toutefois eu l'intérêt de nous rendre utile : en tant qu'hospitalier maitre, on nous a laissé la capacité de réduire ce temps de repos. Ne serait-il pas plus bénéfique de laisser cela tel quel ? Ainsi, les individus rejoignant la guilde des hospitaliers/soigneurs gagneraient un avantage à rejoindre une telle guilde (on m'a pas mal demandé "et maintenant que je suis dedans, à quoi ça sert ?"), en apprenant comment réduire le temps de repos par les bienfaits du vénérable hypocras.

Teila Ulaba a écrit:Plus que de réduire, je pense qu'il faudrait bien préciser (en nombre d'heure) ce que l'on entend par une demi-journée et une journée. Personnellement, je suis partie sur le principe : 12h - 24h, ce qui a gentiment ennuyé ceux que j'ai soigné.
Il faudrait alors peut-être voir à réduire le temps au final... Parce que 24h, c'est tout de même très long, surtout lorsque l'on est agonisant l'avant-dernier soir. Comprendre : "bon bah super, je fais rien de mon dernier jour...".

Quand à la guilde des hospitalier, votre réputation vous ayant précédée (l'hypocras ne soigne pas tout !), c'est vrai qu'on a même pas pensé à vous rejoindre...

raph a écrit:
lenthe a écrit:Ainsi, les individus rejoignant la guilde des hospitaliers/soigneurs gagneraient un avantage à rejoindre une telle guilde (on m'a pas mal demandé "et maintenant que je suis dedans, à quoi ça sert ?")

Sur ce point je répondrais 2 choses :

- est-ce que rejoindre une guilde et progresser dans celle-ci (hospitaliers ou autre) doit forcément apporter des bonus et terme de règles ? Est-ce que le but n'est pas d'accéder à un nouveau pan de jeu, à de nouvelles quêtes, à de nouvelles intrigues politiques ?
C'est le vaste débat du rôle des règles en GN

- entrer et progresser dans les guildes apporte bien des bonus (en renom et en ressources)... au même titre que l'acquisition de titres de noblesses. Nous avons également expérimenté des premières quêtes réservées aux membres des guildes (notamment voleurs et assassins) qui donnaient des récompenses directes.


Tatan Ulaba a écrit:
raph a écrit:
- est-ce que rejoindre une guilde et progresser dans celle-ci (hospitaliers ou autre) doit forcément apporter des bonus et terme de règles ? Est-ce que le but n'est pas d'accéder à un nouveau pan de jeu, à de nouvelles quêtes, à de nouvelles intrigues politiques ?
C'est le vaste débat du rôle des règles en GN

- entrer et progresser dans les guildes apporte bien des bonus (en renom et en ressources)... au même titre que l'acquisition de titres de noblesses. Nous avons également expérimenté des premières quêtes réservées aux membres des guildes (notamment voleurs et assassins) qui donnaient des récompenses directes.


D'ailleurs j'ai cru comprendre que les compétences d'assassinat évoluaient quand on entrait dans la guilde des assassins. Y a-t-il ce genre de possibilités pour les soigneurs? Je demande car comme j'ai crée une crée une ou deux confréries de soigneurs ça m'intéresserait de développer ça. J'ai l'intention de supplanter la guilde des hospitaliers.

Triskellain a écrit:
Tatan Ulaba a écrit:
raph a écrit:
- est-ce que rejoindre une guilde et progresser dans celle-ci (hospitaliers ou autre) doit forcément apporter des bonus et terme de règles ? Est-ce que le but n'est pas d'accéder à un nouveau pan de jeu, à de nouvelles quêtes, à de nouvelles intrigues politiques ?
C'est le vaste débat du rôle des règles en GN

- entrer et progresser dans les guildes apporte bien des bonus (en renom et en ressources)... au même titre que l'acquisition de titres de noblesses. Nous avons également expérimenté des premières quêtes réservées aux membres des guildes (notamment voleurs et assassins) qui donnaient des récompenses directes.


D'ailleurs j'ai cru comprendre que les compétences d'assassinat évoluaient quand on entrait dans la guilde des assassins. Y a-t-il ce genre de possibilités pour les soigneurs? Je demande car comme j'ai crée une crée une ou deux confréries de soigneurs ça m'intéresserait de développer ça. J'ai l'intention de supplanter la guilde des hospitaliers.

avoir 2 guildes de même type dans la même zone géographique au même moment....cela a t'il vraiment un intérêt ? (au moment du gn 1014 : 2 guildes d'assassins, 2 guildes de soigneurs, 2 guildes de voleurs? etc ) je suis pas convaincu.

raph a écrit:La compétence d'assassinat est accessible uniquement aux membres de la guilde : il faut un ordre de la guilde pour pouvoir assassiner.
L'objectif derrière cette règle n'est pas de donner un bonus aux membres de la guilde, mais de brider / réguler les assassinats.


Pour la question des confréries de soigneurs, je t'invite à relire ce document : http://www.camp-du-dragon.fr/documents/livretguildes.pdf

Vous pouvez monter une confrérie en concurrence avec une guilde, mais techniquement parlant une confrérie de prendra jamais la place d'une guilde existante.
Les guildes sont les fondamentaux de notre univers de jeu. A titre de comparaison ça serait comme créer une cité indépendante avec pour objectif de prendre la place du royaume de Rochelion.

Tatan Ulaba a écrit:Donc si je comprends bien, nous ne pourrons absolument pas concurrencer la guilde des hospitaliers? Je trouve ça bien dommage, ça limite beaucoup l'intérêt du bâtiment "siège de confrérie" qui est très contraignant à établir (en terme de coût en ressources et d'énergie en jeu) et ça remet en perspective nos actions du week end...

raph a écrit:
On ne vous empêchera pas de faire votre jeu, mais je ne veux pas non plus vous laisser de faux espoirs...

Comprenez que pour assurer la cohérence de notre univers de jeu, nous avons écrit des fondamentaux et que pour les remettre en cause il faudrait avoir de sacrements bons arguments.
a l'échelle de l'univers (le monde de Galaté), ce qui se passe le temps d'un GN reste une initiative locale.
Les guildes que nous avons imaginées doivent être vues comme des structures tentaculaires et internationales, reconnues comme des puissances politiques.

On se met à l'écoute, on essaye de rebondir autant que possible sur ce que vous créez. On est sensible à la création de nouvelles confréries pour les intégrer à notre univers.
Ca serait plus facile de voir une confrérie sur un thème nouveau grossir, devenir incontournable dans l'univers et devenir une guilde (au sens camp-du-dragon du terme) que de vouloir supplanter un existant.

Ce que nous disons est vrai pour la guilde des hospitaliers mais aussi pour les guildes maffieuses par exemple.
Les initiatives maffieuses d'un petit groupe de personnages ne peuvent pas être comparées à des puissantes guildes présentes sur tout le continent.

Une fois qu'on s'est dit ça, ça n'enlève rien à l'intérêt en jeu !
Je reprends la comparaison avec la noblesse.

Créer un personnage de seigneur avec comme projet de devenir roi apparaît clairement comme un but impossible. Le titre de roi ne sera sans doute jamais ouvert à un joueur...

En revanche, à l'échelle des GN, un simple seigneur peut faire basculer le destin de 500 personnages et écrire son nom dans l'histoire.

Pour vos confréries c'est pareil.
Vos confréries de soigneurs pourront avoir un vrai impact sur le jeu. Vous pourrez, par votre jeu, peser lourd sur le GN mais votre confrérie ne supplantera pas la guilde des hospitaliers comme un seigneur ne supplantera pas un roi...

dwalan a écrit:Raph, j'ai participé au débat "la Confrérie des soigneurs VS la Guilde des Hospitaliers", et comme j'ai donné mon avis hors jeu (et mon accord de principe en jeu en tant que prévôt, même si j'attends toujours qu'on vienne me faire une demande officielle en bonne et due forme), je me permets d'ajouter ma pierre à l'édifice ici.

D'un côté, il y a plusieurs soigneurs qui souhaitent se regrouper sous une même bannière pour mieux s'organiser et être plus efficace. Ils cherchent désespérément la Guilde des Hospitaliers, manifestement elle n'a pas d'attache fixe à Rochebois, ils songent donc à créer une confrérie.
D'un autre côté, il y a 2 représentants de la Guilde qui déboulent un soir, avinés et ma foi fort peu efficace.

Du coup, quand on est venu me reparler de création de confrérie, j'ai expliqué que je trouvais que c'était une bonne idée, et que, à mon avis, ça aurait au moins le mérite d'attirer l'attention de la Guilde qui finirait peut-être par proposer d'absorber la Confrérie (c'est pourquoi j'ai bien insisté sur le fait qu'il fallait faire ça correctement).

Pour moi, on est en face d'une démarche en jeu intéressante, et qui s'adapte aux règles établies, il ne faudrait pas freiner la motivation des joueurs, non ?
raph a écrit:
dwalan a écrit:Du coup, quand on est venu me reparler de création de confrérie, j'ai expliqué que je trouvais que c'était une bonne idée, et que, à mon avis, ça aurait au moins le mérite d'attirer l'attention de la Guilde qui finirait peut-être par proposer d'absorber la Confrérie (c'est pourquoi j'ai bien insisté sur le fait qu'il fallait faire ça correctement).

Pour moi, on est en face d'une démarche en jeu intéressante, et qui s'adapte aux règles établies, il ne faudrait pas freiner la motivation des joueurs, non ?

Tout à fait d'accord !
Et les confréries ont été créées exactement pour ça !
Nous validons et encourageons la créations de confréries de soigneurs.

mais ce que tu décris là n'est pas "supplanter la guilde des hospitalier"... pour se point là il y a peu d'espoir...

Tatan Ulaba a écrit:Bon ben nous allons continuer jusqu'a ce qu'on supplante la guilde des hospitaliers ou qu'elle nous absorbe (auquel cas, je monterais en grade jusqu'a devenir le maitre de la guilde mwouhaha!!).
Plus sérieusement, si nous arrivons à mettre en place notre confrérie comme on le souhaite (et nous voyons le projet sur plusieurs années), j'espère que cela créera du jeu et de nouveaux intérêts. Du coup, je vous demanderais peut être plus d'infos sur la guilde des hospitaliers car je n'ai pas trop réussi à en avoir en jeu.
Quant à notre demande officielle, M. le Prévôt, vous pouvez compter sur nous! Je devais d'abord honorer des promesses. Nous avons bon espoir d'installer notre tente au coeur du village ou se tiendra la prochaine manifestation.

dwalan a écrit:
Tatan Ulaba a écrit:Quant à notre demande officielle, M. le Prévôt, vous pouvez compter sur nous! Je devais d'abord honorer des promesses. Nous avons bon espoir d'installer notre tente au coeur du village ou se tiendra la prochaine manifestation.
Parfait :-)

lenthe a écrit:Je dois bien avouer que nous n'avons pas pu être très présent et j'en suis désolé. De même, nous n'avons pas été particulièrement utile : il n'y avait personne à soigner lorsqu'on était dans le coin (puisque l'on combattait pendant les batailles, avec le temps de marche entre le camp de bataille - le camp - la ville (+pause syndicale), les blessés étaient 10 fois morts ou soignés).

En tout et pour tout, j'ai soigné une personne. Toutefois, notre guilde ayant engagé des joueurs, j'ose espérer que nous nous montrerons plus utile, à travers ces derniers, l'année prochaine.

Peut être ce rôle aurait-il dû être à plein temps ou peut être aurais-je au moins dû louper quelques batailles.

----------------

Pour ce qui est des avantages de guilde : je suis d'accord, la majeure partie de ces avantages se doit d'être scénariste. Toutefois, l'histoire même de notre guilde parle de "secrets médicinaux" censés (ou sois disant censés ?) améliorer les soins.

PS : nous n'étions pas avinés mais soignés, n'ayant bu que de l'hypocras médicinale.

Saelia a écrit:En temps que chirurgien, je peux assurer que la règle du temps de récupération n'a clairement pas été appliquée par une majorité de joueurs.
Et y compris par des joueurs très réglo qui n'avait pas l'intention de tricher ouvertement.

Faut dire, elle est assez lourde. Et un tout petit bandage, ça s'oublie vite face à l'appel d'une armée en marche

Déjà, il faut que la régle soit bien claire et que chaque soigneur la rappelle au moment du soin (ça se fait très facilement en rp : "et maintenant, il vous faudra tant de temps de repos")

Je suis d'accord aussi sur le fait qu'il devrait y avoir un temps pour soigner. Et là aussi, même avec les meilleurs intentions du monde, on a vite tendance à sauter d'un coma à un autre quand on est sollicité de toute part.

je pense donc qu'il faudrait soit allonger la durée du soin en complexifiant la tâche, soit de limiter le nombre de soin complet par jour et par chirurgien, soit dans les régles, soit en les obligeant à utiliser certains composants lors de leur soin qui serait plus ou moins rares. (un soin gratuit et illimité comme maintenant, ça me semble peu crédible).

Une idée comme ça : à la place d'un bandage, on pourrait mettre une attelle aux gens blessés (avec un tige de noisetier et/ou de bambou souple). ils seraient ainsi "obligé" de boiter et/ou ne pourrait plus plier le bras. Comme ça, impossible "d'oublier" qu'on est blessé Wink

Ces attelles ne pourraient être enlevées que par un chirurgien (qui avant de l'enlever demandera depuis quand elle a été posée). D'un point de vue RP, ça se justifie pleinement : on ne s'enlève pas soit même son bandage ou pire, ces points de suture après une opération.

Les compo du soin (bandage, attelle ..) pourrait par exemple être fournit uniquement par la guilde des hospitaliers. Et par exemple, l'efficacité de ces compos pourraient être améliorées pendant le jeux grâce à certaines quêtes faisant appel, pourquoi pas, à d'autres compétences d'autres joueurs.


Saelia a écrit:En temps que chirurgien, je peux assurer que la règle du temps de récupération n'a clairement pas été appliquée par une majorité de joueurs.
Et y compris par des joueurs très réglo qui n'avait pas l'intention de tricher ouvertement.

Faut dire, elle est assez lourde. Et un tout petit bandage, ça s'oublie vite face à l'appel d'une armée en marche

Déjà, il faut que la régle soit bien claire et que chaque soigneur la rappelle au moment du soin (ça se fait très facilement en rp : "et maintenant, il vous faudra tant de temps de repos")

Je suis d'accord aussi sur le fait qu'il devrait y avoir un temps pour soigner. Et là aussi, même avec les meilleurs intentions du monde, on a vite tendance à sauter d'un coma à un autre quand on est sollicité de toute part.

je pense donc qu'il faudrait soit allonger la durée du soin en complexifiant la tâche, soit de limiter le nombre de soin complet par jour et par chirurgien, soit dans les régles, soit en les obligeant à utiliser certains composants lors de leur soin qui serait plus ou moins rares. (un soin gratuit et illimité comme maintenant, ça me semble peu crédible).

Une idée comme ça : à la place d'un bandage, on pourrait mettre une attelle aux gens blessés (avec un tige de noisetier et/ou de bambou souple). ils seraient ainsi "obligé" de boiter et/ou ne pourrait plus plier le bras. Comme ça, impossible "d'oublier" qu'on est blessé Wink

Ces attelles ne pourraient être enlevées que par un chirurgien (qui avant de l'enlever demandera depuis quand elle a été posée). D'un point de vue RP, ça se justifie pleinement : on ne s'enlève pas soit même son bandage ou pire, ces points de suture après une opération.

Les compo du soin (bandage, attelle ..) pourrait par exemple être fournit uniquement par la guilde des hospitaliers. Et par exemple, l'efficacité de ces compos pourraient être améliorées pendant le jeux grâce à certaines quêtes faisant appel, pourquoi pas, à d'autres compétences d'autres joueurs.

Teila Ulaba a écrit:
Saelia a écrit:Les compo du soin (bandage, attelle ..) pourrait par exemple être fournit uniquement par la guilde des hospitaliers. Et par exemple, l'efficacité de ces compos pourraient être améliorées pendant le jeux grâce à certaines quêtes faisant appel, pourquoi pas, à d'autres compétences d'autres joueurs.

L'idée des attelles et autres est assez bonne ! Ça permettrait facilement d'identifier les blessures plus graves des superficielles.

Par contre rendre les compos uniquement accessibles par la guilde risque d'être très lourd et très handicapant pour les chirurgiens. A titre d'exemple, je n'ai croisé/trouvé aucun hospitalier du jeu. Si je n'avais pas pu soigné des 3 jours pour le coup mon personnage aurait servi à rien...

cavalier Davos di Mercati a écrit:Perso sans les chercher je les ai croisé par trois fois

Giuseppe Garibaldi a écrit:+1 pour les idées de Saelia qui me semblent très bonnes. Pour ce qui est des hospitaliers, effectivement nous n'étions que deux, voir qu'un seul (Lenthe) et ayant d'autres rôles à endosser, n'étions pas présents souvent. En revanche certains joueurs ont rejoints la guilde des hospitaliers et je sais que des kelts ont choisi de monter leur propre boutique qui devrait avoir pignon sur rue l'année prochaine, cela pourrait leur donner du jeu et un rôle central dans le village de rochebois. C'est aux orgas de voir mais l'idée est très séduisante.

Tatan Ulaba a écrit:Saelia a effectivement une très bonne idée! Je pense que je vais essayer de la recruter au sein de la confrérie de la croix gueule... on va travailler ça avec les orgas pour upgrader le jeu des soigneurs l'année prochaine.

jchabrol a écrit:
cavalier Davos di Mercati a écrit:Perso sans les chercher je les ai croisé par trois fois

Oui sauf que vous savez bien que les pnj ce regroupe pour les grosses meules et aprés reparte sur les roles secondaires :-)

Et ensuite ça veut dire que les orgas fournissent les attelle etc. pensez a nous :-)

a+

jérôme

Saelia a écrit:Meuh oui, on y pense aux PNJ ^^

Si j'ai proposé bambou et noisetiers, c'est pas anodin, c'est parce que j'en ai plein le jardin ^^

Et je pense que l'organisation de la guilde pourrait donc commencer bien avant le début du GN (ça pourrait être très sympa). Une petite préparation des attelles et des bandages lors de l'avant GN, quoi de mieux pour resserrer les liens ?
D'ailleurs, serait-il possible d'avoir une section sur le forum ?

Par contre, malgré toute la coopération et la bonne volonté du monde, il y a des choses qui ne pourront pallier le déséquilibre avec les autres guildes.

En effet, si on veut donner de l'importance à la guilde des hospitalier, il est indispensable qu'elle puisse bénéficier, comme les autres guildes, d'un local et d'un pnj dédié.

Si vraiment, c'est impossible en terme humain, il faudrait qu'un PNJ devienne "Maitre des Guildes" (ou un truc approchant ^^) et puisse s'occuper des deux. (voire des trois, car ce serait bien, je pense de créer une guilde des Erudits qui se sont sentis passablement esseulés).

En terme de local, nous possédons mon chéri et moi une tonnelle (blanche et rouge en plus !) que nous pouvons mettre à disposition des Hospitaliers. En tant que doyenne de la guilde, cela me semble vraisemblable.
Il y a déjà une annexe de l'herboristerie en camp Rochelion, lui accoler une annexe des hospitaliers pourrait être très opportun.

Tatan : je te remercie de ta proposition d'intégration. En tant que doyenne (et seul membre il me semble lol), je pense que je vais plutôt me consacrer à la Guilde des Hospitaliers. Si on veut vraiment upgrader le soin, (et je pense que le jeu y gagnerais grandement), il est indispensable de passer par la "voie officielle" de la guilde.

Après, votre confrérie a l'air très intéressante et j'ai bien remarqué que vous étiez des joueurs actifs.
Donc, soit vous rejoignez purement et simplement la Guilde et on s'attache tous ensemble à la faire prendre en importance.
Soit vous restez en confrérie, mais dans ce cas, plutot que d'être en compétition avec la Guilde, il serait mieux que nous coopérions.
Par exemple, votre confrérie pourrait s'occuper d'un aspect plus particulier des soins (genre, être les soigneurs/herboriste, soigneur/chercheur, soigneur/protecteur ... bref, des idées à creuser)

Teila Ulaba a écrit:
Triskellain a écrit:guilde = possession de la "carte de siège"

Si tu parles des cartes bâtiments sièges de confrérie, on en a deux. Une à Men Du et l'autre dans la ville des Mc Connaghan (dont j'ai oublié le nom...).

Pour ce qui est des soins plus particulier nous y avions pensé. Nous avions dans l'idée de développer plusieurs branches, comme par exemple :
- les urgentistes (soigneur de guerre) ;
- les pharmaciens (soigneur/herboriste) ;
- les anesthésistes (soigneur/assassin) ;
- les soins alternatifs (alchimagie, psychiatrie...) ;
- etc.

A cela, nous voulions acquérir dans un temps prochain une bibliothèque pour proposer à nos membres, une encyclopédie de médecine traitant des différentes manières de soigner (Kelt, Agmarite, Braggia...).

Grom_malakaa a écrit:Perso je suis contre limiter l'accès à des comp et/ou compos aux seules Guildes: pourquoi obliger un joueur à passer par elles s'il n'en a pas envie? Un chirurgien peut vraisemblablement apprendre à soigner sans passer par la guilde, donc à fair e ses bandages, potions etc etc... en dehors de l'aspect orgas (faire des potions nécessite du matériel de jeu et une vérif des compos par un orga/pnj, donc passer par un établissement géré, ok..)c'est brider énormément le jeu que de restreindre le jeu des comp aux guildes qui les correspondent...un voleur ne pourrait plus agir sans passer par la guilde? Plus de présages d'astronomes sans être guildien? Plus de soins sans passer par la guilde idoine? Dans ce cas plus de réparations de boucliers sans 'acheter' de matériel à la guilde des manufacturiers, etc...


_________________
Dame Saelia de Filvent, Epouse du Seigneur Gaheris de Filvent du Duché de Boisclair, oeuvrant sans relâche pour la réparation des chairs et de l'âme.

2 Re: Soin : les retours le 16/5/2013, 09:20

Tatan Ulaba



Grom_malakaa a écrit:Perso je suis contre limiter l'accès à des comp et/ou compos aux seules Guildes: pourquoi obliger un joueur à passer par elles s'il n'en a pas envie? Un chirurgien peut vraisemblablement apprendre à soigner sans passer par la guilde, donc à fair e ses bandages, potions etc etc... en dehors de l'aspect orgas (faire des potions nécessite du matériel de jeu et une vérif des compos par un orga/pnj, donc passer par un établissement géré, ok..)c'est brider énormément le jeu que de restreindre le jeu des comp aux guildes qui les correspondent...un voleur ne pourrait plus agir sans passer par la guilde? Plus de présages d'astronomes sans être guildien? Plus de soins sans passer par la guilde idoine? Dans ce cas plus de réparations de boucliers sans 'acheter' de matériel à la guilde des manufacturiers, etc...
[/quote]

Je suis plutôt d'accord avec ça. Ce qui me gêne avec la guilde des hospitaliers c'est qu'elle semble prépondérante (bien que discrète)mais n'apporte pas grand chose (sans quoi nous n'aurions pas ressenti le besoin de monter une confrérie). Notre volonté c'est de proposer des services qui motivent les joueurs à entrer au sein de notre confrérie et qui crée du jeu. Après si certains trouvent que nos services ne sont pas assez intéressants, ils ne doivent pas être restreints dans leur jeu. Les guildes sont comme les antibiotiques, ils ne sont pas automatiques. C'est à la guilde des hospitaliers et à la croix gueules de les rendre incontournables.

3 Re: Soin : les retours le 16/5/2013, 10:24

lenthe

avatar
Tatan Ulaba a écrit:

Je suis plutôt d'accord avec ça. Ce qui me gêne avec la guilde des hospitaliers c'est qu'elle semble prépondérante (bien que discrète)mais n'apporte pas grand chose (sans quoi nous n'aurions pas ressenti le besoin de monter une confrérie). Notre volonté c'est de proposer des services qui motivent les joueurs à entrer au sein de notre confrérie et qui crée du jeu. Après si certains trouvent que nos services ne sont pas assez intéressants, ils ne doivent pas être restreints dans leur jeu. Les guildes sont comme les antibiotiques, ils ne sont pas automatiques. C'est à la guilde des hospitaliers et à la croix gueules de les rendre incontournables.

Je suis d'accord. L'appartenance doit selon moi éventuellement être un plus du point de vue des compétences (en montant dans la guilde) mais surement pas devenir un must have si l'on veut être chirurgien.

Pour ce qui est de notre utilité, j'insiste pour dire que le retour sur les évènements permettra sans doute une organisation nous rendant plus présent sur le jeu l'année prochaine, de même que le fait que nous ayons de nouveaux membres aidera dans le même sens.

4 Re: Soin : les retours le 16/5/2013, 10:29

Eryl O'Eirn

avatar
Une quatrième compétence de soin en tant que spécialiste pourrait permettre non plus de rendre X pv mais de réduire le temps des personnes soignées par le soigneur détenant la compétence, non ?
Ex : je suis chirugien : je sais faire, mais la personne récupèrera normalement.
Ex : je suis chirurgien ++ (faudra trouver un nom). Je sais faire et mieux que ça, la personne que je soigne se remet plus vite que la normal.

quant à la guilde des soigneurs : pourquoi ne permettrait-elle pas de diminuer encore le repos des personnes soignées ? ou bien justement de faire en sorte que seul les membres de la guilde ait accès à cette compétence ?



Dernière édition par Eryl O'Eirn le 16/5/2013, 10:35, édité 1 fois

5 Re: Soin : les retours le 16/5/2013, 10:34

cavalier Davos di Mercati

avatar
Eryl O'Eirn a écrit:Une quatrième compétence de soin en tant que spécialiste pourrait permettre non plus de rendre X pv mais de réduire le temps des personnes soignées par le soigneur détenant la compétence, non ?
Ex : je suis chirugien : je sais faire, mais la personne récupèrera normalement.
Ex : je suis chirurgien ++ (faudra trouver un nom). Je sais faire et mieux que ça, la personne que je soigne se remet plus vite que la normal.

J'aime bcp cette idée et cela va dans le sens de l'évolution des personnages. On pourrait imaginer en plus le fait que cette compétence ne puisse être obtenue que si le joueur dépense les points de comp et effectue en jeu un compagnonnage avec un joueur ou un pnj disposant de la comp .


_________________
Devise des Mercati: "I nostri debiti sono pagati !!"

6 Re: Soin : les retours le 16/5/2013, 10:36

Eryl O'Eirn

avatar
Héhé, j'éditais au même moment.
Je proposais que la compétence ne soit accessible qu'aux membres de la guilde, pour l'idée justement du compagnonnage. =)

7 Re: Soin : les retours le 16/5/2013, 14:22

Tatan Ulaba


Les orgas ont été très explicite sur le fait que les guildes n'apportaient pas de bonus sur les fiches de perso. ça n'apporte que du rôle play.
L'idée du compagnonnage est plutôt sympathique.
J'ai pas l'impression qu'il faille beaucoup réduire le temps de guérison. Je trouve que ça apporte une fragilité au guerrier qui doit prendre en compte que se prendre trop de coups en travers de la tronche nuit gravement à la santé.
Par contre pour se remettre plus vite il faudrait plus qu'un rafistolage express entre 2 bosquets. Mais en terme de règles, il faudrait pas que ça soit trop lourd...

8 Re: Soin : les retours le 19/5/2013, 06:06

Saelia

avatar
Non, les guildes n'apportent pas du RP ! Elles apportent du jeu.
C'est en tout cas ce qui a été le cas pour la guilde des astrologues et c'était très bien (pour les chanceux astrologues qui ont eu l'insigne honneur de pouvoir l'intégrer ^^).

Que du rp, ça tourne vite en rond. Certes, c'est sympa de deviser 5 minutes sur les différentes pratiques suivant les peuples mais ça aurait été d'autant plus intéressant si le fait de mettre nos pratiques en commun ait un réel impact, qu'on soignent mieux si on réussit à s'entendre.
C'est pour ça qu'il faut passer par une guilde (avec un PNJ) si on veut un réel impact sur le jeu.

Il y a plein d'autres possibilités de quêtes sur le soin :
- par exemple, la fameuse recette du fameux hypocras. Ca serait bien qu'elle ne soit pas donnée par la guilde mais qu'il faille une quête de groupe pour la trouver (qui ferait intervenir d'autre comp comme historien, herboriste ... etc, ça serait l'idéal).
- faire une vraie bonne petite quête pour entrer dans la guilde/pour passer les échelons (en plus de soigner un brangatiens) : un compte rendu des différentes manières de soigner par exemple qui oblige à aller de camp en camp , des objets à trouver dans la forêt ...
- ... etc

et surement plein d'autres idées que nos chers orgas ne manqueront pas d'avoir !

Ça permettrait d'avoir du jeu intéressant pour les soigneurs en dehors des moments de bataille.

Mais pour tout ça, il faut que la Guilde des Hospitaliers bénéficie comme les autres guildes d'un local et un pnj à plein temps (ou que les PNJ présent à plein temps s'occupent des différentes guildes)



Dernière édition par Saelia le 19/5/2013, 08:02, édité 1 fois


_________________
Dame Saelia de Filvent, Epouse du Seigneur Gaheris de Filvent du Duché de Boisclair, oeuvrant sans relâche pour la réparation des chairs et de l'âme.

9 Re: Soin : les retours le 19/5/2013, 06:19

Saelia

avatar
D'autres remarques sur le soin dans le retour règles :
Saelia a écrit:
Brinn a écrit:

Sur l'utilisation de la mèdecine j'ai vu trop de toubibs poser des bandages magiques en 30sec avant de renvoyer le gonzo au combat. Bah Gonzo dans ce cas, tu te tords de douleurs 5mn de plus, et si tu repars à l'avoine tu tiens pas compte du soin, t'avais qu'a pas être bête et attendre gentiment !

De toute façon le temps de récup ne se fait que à l'estimation, on va pas commencer à se balader avec tous notre chrono blessures, ce serait moyen question immersion...


C'est pour ça que je proposais plus haut que les bandages soient plus "handicapants", grâce à un fine attelle par exemple, pour que le joueurs se rappelle qu'il ne peut plus bouger certaines articulations (mais une attelle fine hein, qui se plie quand même si y'a un réel danger et que le joueur a besoin de courir).

Pour le respect du temps de récup, j'ai proposé que les bandages ne puissent être enlevé uniquement par un soigneur (du niveau de celui qui l'a posé dans l'idéal). C'est totalement intégré au RP, donc ne nuit pas à l'immersion. Dans la vie, on ne s'enlève pas tout seul ses bandages, ni ses points de suture ^^. Et ça permettrait au soigneur de "vérifier si la blessure a bien cicatrisée" avant d'enlever le bandage (= demander depuis quand il a été posé ^^).

Ca fait du jeu pour les soigneurs entre les combats et pour les personnes blessées aussi.


_________________
Dame Saelia de Filvent, Epouse du Seigneur Gaheris de Filvent du Duché de Boisclair, oeuvrant sans relâche pour la réparation des chairs et de l'âme.

10 Re: Soin : les retours le 19/5/2013, 13:15

alastor

avatar
Personnellement je pense qu'il faudrait créer des spécialisation chez les soigneurs, cela rajouterait en prime des interactions chez les soigneurs/herboristes/potionniste.
Tous les chirurgiens vous sauve la vie sur le champ de bataille, mais si vous voulez sauver votre membre écrasé gentiment par le guerrier d'en face allez voir un tel, puis si vous souhaitez repartir rapidement au combat, je vous conseille tel confrère, ou tel potion...
Ce qui au final ferait que les guerriers devrait voir ou mander 2,3 soigneurs avant de repartir prendre des baffes...
Après a voir si ces spé s'apprendraient par compagnonnage, par guilde ou par point de compétence

Alastor Fhanel, Tourbevoie

11 Re: Soin : les retours le 23/5/2013, 16:42

Altaïr Ombredelune

avatar
Pour la question de la tente "guilde des hospitaliers" accolée à la tente du labo annexe (qui est la mienne Wink vive les négos avec Maître Harald), je suis tout à fait d'accord. Attention quand même, on ne sera peut-être pas tous là à tous les GN...

Du coup j'étais moi aussi partie pour intégrer les Croixgueules, branche "potions"... avec à terme l'idée d'ouvrir une succursale de la maison de guilde à Tourbevoie, axée potionnage (et pas uniquement soin), avec une branche "recherche et innovations". La science nouvelle est en marche !!! Ca pourrait intéresser la guilde des hospitaliers, ou bien c'est trop large ? Il faudrait créer une guilde "alchimie" ?

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum