Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Brief 1015 - Contexte général le 5/2/2015, 09:36

Admin


Admin
Contexte global de La Chair et le Sang (Galaté Champs de Bataille) :

Marches du Nord, 21eme jour du Mois du Loup de l’année 1015,

La pluie fouette les collines froides des Marches, terre balayée par les vents si proche d’un front enraciné depuis plus d’une année. Signe de tant de convoitises des royaumes, elle fut désignée comme la contrée d’accueil des hommes du Ponant et de leurs alliés sang-liés. Cette décision allait à l’encontre des Fjords d’Aagmard mais aussi des autres peuples…Même si les mercenaires faisaient cause commune face à une étrange armée venant de l’Est, ils n’avaient que comme alliés reconnus : des damnés s’étant associés au « trois fois maudit ».

D’un côté, Kalonec était présent sur cette contrée convoitée. Fin négociateur, il avait enrôlé une horde sans nom de vaillants mercenaires. Il ferait tout pour conserver ces terres âprement discutées.
De l’autre, les troupes ennemies d’Argos s’accumulaient sur le front soutenu par leurs dames obscures et des monstres domptés pour détruire. Affaiblies depuis la disparition de leurs chefs connues comme Valéniar Drakérass, elles attendaient le moment opportun pour traverser de nouveau les lignes.

A l’Ouest, Le royaume de Rochelion protégeait sa frontière de l’Ostrie et les berges de Loriante marquant la frontière historique. Toute la chevalerie se positionnait prêt à fondre sur l’ennemi. L’effroyable disparition des seigneuries de Tourbevoie faisait fléchir leur moral d’acier mais Théophilias restait un guide inébranlable face à l’obscurantisme.
Cependant, la révolte se faisait sentir dans certains duchés et le royaume était devenu un colosse aux pieds d'Argile.

Au Sud, Braggia avait choisi de soutenir Béovar mais aussi les royaumes contre l’indicible. Depuis qu’un nouveau Doge venait de s’installer en douce à Bénizia, Les cités souveraines n’avaient de cesse de trouver des « alliés sûrs » pour protéger les cités limitrophes à Vangaard derrière les berges de l'Altaï. On ne souhaitait pas que Finizé ou Castilia tombent sous le joug du trident d’Argos.

Non loin, Aagmard s’enlisait dans une guerre civile ouverte entre loyalistes ou affidés et dissidents. Les fjords étaient attaqués de toute part en Vangaard et devaient faire face à plusieurs ennemis. Des communautés fidèles au Roi avaient choisi de se battre jusqu’à la fin dans cette ignoble invasion.

Les corrompus d’Ulfson, damnés de Galaté, avaient choisi d’opérer la nuit et de conquérir villages après villages, les terres du continent soutenu par un allié rochelionnais inconnu. La contrée de Ragnusson était en flammes et, au loin, la citadelle d’Ulfson Fastning, du trois fois maudit surgissait des fumées noires comme une vision cauchemardesque.
Sur les Mers, Il fallait aussi compter sur d’autres mercenaires et aventuriers provenant du golfe de Vargaz qui avaient choisi de profiter du chaos ambiant pour faire actes de pillages. Ils s’étaient attaqués par le passé à la cité de Bénizia, à la pointe de la Guardia et avait choisi maintenant de piller plusieurs ports de la côte Est.

Et enfin, dans les plaines du Nord, Les peuples kelts avaient choisi d’envoyer leurs meilleurs guerriers pour soutenir les peuples libres face à l’étrange barbarie. Ils étaient positionnés à l’extrémité des montagnes de Maillefer et attendaient les directives de leurs chefs. Leur monde était en train de changer les obligeant de transformer rapidement de mode de vie.

Le Monde, devenait chaos….

http://campdudragon.jdrforum.com

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum